Rechercher...
 
Liste de
Cadeaux
  • Livraison offerte 🇫🇷 à partir de 125€*
  • Colis expédié le jour même Commande avant 14h
  • Livraison rapide 1 à 3 jours ouvrés
  • Retours faciles 14 jours pour changer d'avis

Diversification alimentaire au Danemark - Recommandations officielles

Saviez-vous qu'à partir de l'âge de 4 à 6 mois, en plus du lait maternel ou du biberon qui couvrent les besoins nutritionnels de bébé, vous pouvez commencer (au rythme de bébé) la diversification alimentaire aussi appelé DME (diversification alimentaire menée par l'enfant) ?

Alors quand commencer la diversification ? Par quel légume commencer la diversification ? Que mange un bébé de 6 mois ? Quand commencer les petits pots ? Et en quelles quantités ?

Âge, quantités, besoins, recettes, l'alimentation de bébé peut devenir une source de stress ! Ici en Scandinavie, les danois ont un rapport très différent à la diversification alimentaire et à l'introduction de nouveaux aliments entre 4 et 6 mois. Voici dans cet article, rédigé avec l'aide d'un professionnel, quelques conseils pour bien débuter la DME avec votre enfant.


Laissez bébé attraper et porter à sa bouche : choisissez juste des produits incassables comme la vaisselle silicone Liewood !


Quand commencer la diversification alimentaire bébé ?

Commencer la diversification à 4 ou 6 mois ?

Le Danemark recommande de débuter la DME entre 4 et 6 mois. À partir de 4 mois, le système digestif de bébé est en effet suffisamment développé pour digérer d'autres aliments que le lait maternel tels que les légumes, les fruits, certaines céréales, viandes et poissons.

À partir de l'âge de 6 mois, le système digestif de bébé change progressivement. Comment savoir quand il est prêt pour commencer la diversification alimentaire ? Quels sont les signes qui montrent que bébé est prêt à l'introduction de nouveaux aliments ?


"J'ai su qu'il était prêt quand il s'est mis à me regarder manger avec intérêt et curiosité... À table avec nous, il se penchait en avant dans sa chaise haute "


Les signes qui montrent que bébé est prêt pour débuter diversification alimentaire :

Au Danemark, le pédiatre conseille de commencer à faire découvrir de nouveaux aliments en douceur, à partir de 4 mois. Un bon moyen de savoir si bébé est prêt est de vérifier que :

  • • bébé parvient à tenir sa tête droite. Il regarde avec curiosité la nourriture et ouvre la bouche quand on lui tend une cuillère,

  • • bébé réussit à s'asseoir avec soutien et commence à se pencher en avant dans la chaise haute,

  • • bébé prend lui-même la nourriture de la table et essaye de la porter à sa bouche,

  • • bébé sait montrer qu'il est repu, par exemple en détournant la tête quand on lui tend à manger.

Note : Si votre enfant est prématuré, il faut alors plutôt prendre en compte la date du terme prévu plutôt que sa date de naissance effective avant l'introduction d'aliments autres que le lait maternel.


C'est l'heure de l'expérimentation : équipez-vous avec des bavoirs imperméables disponibles sur manipani.com !

Pourquoi attendre que bébé soit prêt avant de débuter la diversification ?

C'est tout simplement plus relax !! On sait que bébé n'a besoin, pour sa santé, de rien d'autre que du lait pendant sa première année, (allaitement ou biberon), on peut donc commencer tranquillement, étape par étape et pas forcément tous les jours au début. Il faut prendre le temps de lui montrer qu'il existe d'autres aliments que le lait et surtout ne pas paniquer si bébé refuse de manger. L'idée est d'initier bébé à de nouveaux mets, tout en douceur entre 4 et 6 mois.

Bien sûr, et comme à l'accoutumée au Danemark : pas de pression, chacun a le choix en fonction de son bébé, de sa situation, de ses envies, de son temps. Les Danois sont unanimes sur le fait que bébé doit se sentir prêt, alors entre 4 et 6 mois, place à l'expérimentation ! (Evidemment, c'est beaucoup plus facile ici, où le congé parental dure 1 an, on a le temps d'expérimenter avec bébé sans stresser ni déléguer ^^)


Ne pas s'imposer de rythme quand on commence avant 6 mois. Nourrissez bébé lorsqu'il est disponible, reposé et qu'il en a envie ! Allez, on re-tentera les brocolis demain !


Comment démarrer la diversification alimentaire ?


Conseils pour bien débuter la DME : les recettes diversification alimentaire qui marchent

Légumes, pommes de terre, haricots verts, féculents, fruits, fruits rouges, viandes ou poissons, en purée, en morceau ou en compotes, en petits pots, les recettes ne manquent pas pour la diversification alimentaire de bébé. Vous aviez suivi notre guide pour réussir l'allaitement ? Parfait ! Voici quelques techniques et conseils pour vous initier à la diversification et amener délicatement de nouveaux aliments dans le quotidien de bébé :

1) Installez-vous convenablement : placez bébé dans une chaise haute ou sur vos genoux, avec un long bavoir (attention, ça va tâcher !),

2) Présentez-lui des petites quantités : Légumes cuits, fruits frais, galettes sans gluten ... Bien présentés et bien séparés, (idéalement dans une assiette à compartiments ou différents bols) cela aidera bébé à bien distinguer les aliments et lui permettra de s'habituer doucement à d'autres consistances et saveurs que celles du lait (surtout entre 4 et 6 mois)

3) Armez-vous de patience : de nombreux essais seront généralement nécessaires avant que bébé réussisse à viser la bouche ou même avaler correctement la moitié ^^. Au début de la diversification alimentaire, la majorité des aliments seront écrasés dans ses mains ou la bouillie recrachée sur le bavoir avant d'avoir atteindre l'estomac de votre enfant. C'est normal ! Bébé découvre, joue avec ses sens et doit apprendre à coordonner ses membres et utiliser ses mâchoires et sa langue de façon totalement nouvelle.

4) Bien choisir la cuillère : préférez celles en silicone à celles en métal, ces dernières pouvant irriter les gencives de bébé et pouvant être un peu lourdes au début. Optez pour une cuillère bébé en silicone Liewood, adaptée à l'âge de votre enfant et disponible dans de nombreux coloris avec un design original.

5) Passez en mode observation : regardez bébé, ses réactions, ses comportements ; parfois, "lire" dans votre enfant n'est pas évident. Il fait une grimace à la première bouchée de poireaux ? Cela peut aussi vouloir dire qu'il adore ;)

6) Les premiers aliments : avant les pommes de terre (c'est un des seuls légumes qui poussent au Danemark !), les danois ajoutent au menu du premier vrai repas de bébé le fameux grød, un gruau de céréales (retrouvez la recette ici !). On commence par un mélange liquide de céréales sans gluten telles que le maïs, le millet, le riz ou l'avoine. Il existe des préparations infantiles contenant ces ingrédients : il suffit alors des les mélanger à de l'eau bouillie et éventuellement un peu de lait (maternel ou maternisé). Miam, bébé va ADORER !

7) Poursuivez l'observation : Voyez si bébé présente des problèmes de digestion ou des signes qu'il n'est pas prêt à la diversification en général ou à cet aliment en particulier. Après avoir essayé les différentes céréales, on passe aux purées de légumes ou de fruits. De ce point de vue là, c'est comme en France : un aliment seul d'abord, (permet d'identifier une éventuelle allergie) et des mélanges ensuite.

Les premiers mélanges d'aliments doivent être très liquides, et on les épaissit petit à petit. Chez nos amis les vikings, la pratique est de privilégier les légumes aux fruits. En effet, les compotes sont sucrées et il est très facile de convaincre bébé d'en manger. On préfère donc commencer par l'orienter vers des saveurs salées pour une meilleure alimentation.

 


Vos meilleurs alliés lors de la diversification bébé : un tapis protège sol, des gourdes à compotesdes tétines d'alimentationune chaise haute Leander, un bavoir imperméableet un set repas !



Quelle quantité d'aliments donner à bébé ?

Lors des premiers repas, on commence par quelques cuillères seulement, afin de vérifier la réaction de bébé. Si vous avez l' accord de votre enfant, c'est open bar pour bébé ! S'il est prêt, il saura aussi montrer qu'il en veut, en ouvrant la bouche ou n'en veut plus s'il tourne la tête, ferme la bouche ou se met à pleurer. Encore une fois dites vous qu'entre 4 et 6 mois, seul le lait reste indispensable aux besoins de bébé. La diversification alimentaire avec l'introduction de nouveaux aliments n'est au début qu'un complément ! Autant prendre son temps !

 

Avant / Après la tétée ou le biberon : quel est le meilleur moment de la journée pour la diversification ?

Au début de la diversification alimentaire, l'heure n'a pas vraiment d'importance. Il faut plutôt trouver le moment où bébé est éveillé et disponible, c'est-à-dire éviter les moments où il est affamé, fatigué ou énervé. Au Danemark, on préfère allaiter bébé avant et inviter bébé aux repas en famille avec le reste de la fratrie aux alentours de 18h. 


Quels aliments en plus du lait maternel pour la diversification alimentaire ?

Dès 4 mois, après le gruau et les bouillies, vous pouvez, en plus du lait maternel ou du biberon, commencer la diversification alimentaire par faire découvrir à bébé le goût des légumes et des fruits. La grignoteuse ou tétine d'alimentation, dans laquelle vous glisser des morceaux de fruits ou de légumes cuits est un bon moyen d'initier bébé aux aliments solides sans risquer qu'il n'avale de gros morceaux. La tétine grignoteuse est une tétine d'alimentation perforée. En mâchouillant la tétine grignoteuse, bébé va presser les fruits et les légumes et en extraire le jus. Un délice pour les papilles !

Les danois privilégient aussi énormément les purées de légumes et de fruits, bons pour la santé. Et comme ils adorent être à l'extérieur, les parents danois ne sortent jamais sans les gourdes à compotes que l'on peut aussi utiliser pour la purée.


Essayez de varier les textures, les couleurs et les saveurs : des fruits crus, des légumes vapeurs, du gruau d'avoine, des oeufs... Au Danemark, beaucoup d'aliments différents sont introduits tôt pour éviter les allergies.


Comment pratiquer la diversification alimentaire à l'extérieur, au restaurant ?

Débuter la diversification signifie que les bébés acquièrent de plus en plus l'envie de découvrir de nouvelles saveurs et à vouloir goûter à tout lorsque vous êtes à table et pas seulement à la maison ! La diversification alimentaire, c'est aussi au restaurant, en pique nique ou chez des amis. Attention cependant à l'heure du repas du soir : après 18h vous risquez de rencontrez un monstre qui ne veux plus du tout collaborer ou se nourrir. Les danois mangent généralement le repas du soir à 17:30, et ce jusqu'à que les enfants aient au moins 6 ans ! Et oui : c'est un autre rythme ! Les restaurants y sont d'ailleurs accoutumés.

Mais pour se simplifier la tâche, les danois emportent toujours avec eux une gourde avec de la purée de légumes ou de fruits. Il existe désormais des gourdes lavables et réutilisables que l'on peut remplir facilement avec des recettes maison. Pensez aussi à la tétine d'alimentation, surtout au début de la diversification. La sucette grignoteuse, dans laquelle on place un morceau de légume cuit ou un fruit bien mur est facile à utiliser et permet de débuter la diversification en douceur. N'oubliez pas un grand bavoir imperméable avec un récupérateur pour limiter les dégâts et des lingettes ou un lange pour nettoyer après votre passage. Il faut dire que les premiers repas de bébé sont toujours très salissants !

Ingénieuse invention des tétines alimentaires ou encore appelées sucettes grignoteuses : glissez-y des fruits frais ou des légumes cuits, bébé va adorer sucer et déguster des goûts différents sans risque de fausse route !


Tableau de diversification alimentaire

Vous ne trouverez pas ici de tableau diversification alimentaire à télécharger. Tout simplement parce que les parents danois n'utilisent pas de tableau de diversification alimentaire bébé qui indiquent les quantités précises à donner à son enfant. Les Scandinaves préfèrent miser sur leur instinct, leur feeling, observer et comprendre les envies de bébé par l'expérience. Chaque enfant est différent : quantités nécessaires, aliments à privilégier en fonction de l'âge, chacun ici trouve sa propre voie en misant sur l'écoute de bébé pour débuter la diversification sans se référer à un tableau diversification alimentaire, souvent contraignant et pas toujours adapté à son enfant. Bébé ne veut pas manger plus qu'une moitié de pomme de terre ? Alors c'est ainsi !

À table avec la vaisselle en silicone de Liewood
 

Accepter les différences des bébés

Commencer avant 6 mois permet de s'adapter au rythme et aux besoins de bébé. Sous forme de jeu, la diversification alimentaire va l'éveiller, l'entraîner, le préparer à manger (presque) comme les grands.

Mais il faut accepter que votre enfant ne sera peut-être pas prêt à la diversification dès 4 mois, qu'un jour il aimera, le lendemain pas du tout. Peut-être comprendra-t-il immédiatement comment manger à la cuillère ou que cela prendra des mois ! Et c'est ok ! D'ailleurs, mieux vaut laisser bébé utiliser ses mains car il enregistre de nombreuses informations en utilisant tous ses sens ! Essayez d'observer et suivre le rythme de votre enfant, qu'il s'agisse d'un aventurier prêt à tester de nouveaux fruits et légumes chaque jour ou d'un bébé confort qui préfère goûter 10 fois à la même saveur avant d'en expérimenter d'autres. L'objectif est d'expérimenter sans se stresser !

L'idée est de sensibiliser dès à présent l'organisme de bébé à une nourriture variée, afin qu'il prenne plus tard de bonnes habitudes et apprécie les goûters sains ! Il se peut qu'il y ait des modifications dans ses selles, et dans la fréquence de celles-ci, mais encore une fois, pas de panique, Rome ne s'est pas faite en un jour ! Et, bien entendu, en cas de doute, il ne faut surtout pas hésiter à se renseigner auprès de son pédiatre. 🤓
 

Les gourdes à compote (salées ou sucrées) sont d'excellent outils pour que bébé développe son autonomie.

 

Les bienfaits de la DME

"Mon pédiatre a dit...", "Ma belle mère pense que...",  "Mon mari a peur que..."
De la même manière que votre enfant n'a pas appris à marcher du jour en lendemain, bébé va découvrir un nouveau monde et expérimenter plein de choses. Alors avant de trouver le chemin de la bouche correctement, no stress ! Il en vient de même pour les quantités. Bébé va découvrir progressivement la sensation de satiété. Ces apprentissages là, prennent du temps. Rappelez-vous : la priorité c’est que les repas soient de bons moments pour lui !

La diversification alimentaire mené par l'enfant à pour but de :

✔ se familiariser avec une grande variété de textures et de saveurs. Plusieurs d'études ont montré que les bébés qui mangent une variété d'aliments sont moins susceptibles de souffrir d'allergies alimentaires plus tard dans leur vie.

✔ réduire le risque d'obésité chez l'enfant. Avec l'alimentation à la cuillère, le parent a le contrôle (ce qui peut inciter les bébés à manger plus ou plus vite que ce dont ils ont réellement besoin, ce qui peut les amener à ignorer la sensation de satiété), mais tout comme l'allaitement, la DME permet à bébé de réguler lui-même la quantité qu'il mange en fonction de sa faim. Alors pas de panique si bébé ne mange pas beaucoup les premiers jours ! (Petit rappel : on reste sur des petites quantités au début (100-150g de légumes cuits par repas pour un bébé de 6 mois)

✔ favoriser le développement de la motricité fine. Le fait de tenir les aliments avec les doigts favorise le développement des sens (textures, odeurs, chaud-froid), de la dextérité manuelle et de la coordination œil-main.

✔ encourager votre bébé à se nourrir seul, lui donnant confiance en ses propres capacités. Et plus il découvre, plus il se rend compte qu'il est capable de faire bouger les choses, ce qui renforce considérablement son estime de soi.

✔ la DME encourage la participation aux repas familiaux dès le début, ce qui a un impact positif sur leurs compétences sociales. Bébé apprend à manger des aliments différents, à partager et à participer aux conversations !

 


Cas pratique : mon expérience de la diversification avec Karl

Lorsque Karl était bébé, nous avons commencé la diversification alimentaire juste après ses 4 mois, d'abord avec les bouillies de céréales sans gluten : chaque jour, j'alternais maïs, riz et millet.

A lire aussi : Diversification alimentaire - Recette facile de porridge bio

 

  • ✔ Rien de plus pratique qu'un Babycook pour cuisiner à la vapeur puis mixer les fruits et légumes en 5 min. Et pourtant, si ces appareils sont très courants en France, ce n'est vraiment pas le cas au Danemark ! Ici, les parents tiennent à faire les choses eux-mêmes, sans aide mécanique. Ils vont bien souvent à l'essentiel : bâtonnet de concombre et oeuf dur sont des déjeuners simples et équilibrés. Mais c'est vrai que ces appareils sont quand même excellents pour concocter facilement de bons petits plats frais pour la diversification bébé.

  • ✔ Quand j'avais trop de purée d'avance, je la congelais dans des bacs à glaçons en silicone pour décongeler seulement 2 ou 3 cubes au prochain repas par exemple (les quantités de départ étant minimes).

  • ✔ Je variais entre recettes de diversification alimentaire françaises et recettes danoises. Mais j'avoue avoir un penchant (et Karl aussi) pour le gruau de céréales, qui calait bien l'estomac gourmand de mon gros bébé. Il les digérait bien et leur consistance lui plaisait beaucoup : cela constitue un bon repas le soir, plutôt que de mettre des céréales infantiles dans un biberon ;)
 
  • ✔ Je n'ai rien changé au rythme de ses tétées. Il commençait toujours par téter son lait, je ne lui proposais du solide que dans un second temps. Il venait toujours avec nous à table lorsqu'il était réveillé à l'heure du repas et je lui donne le gruau si le moment s'y prêtait bien en veillant à lui donner sa propre cuillère pour jouer dans un premier temps.
 
  • ✔ Comme son estomac n'était pas encore très développé, les premières purées étaient souvent synonymes de constipation. Il est donc recommandé de proposer un peu d'eau à bébé lors des repas (dans un autre récipient que le biberon : verre d'apprentissage, par exemple). Lui donner des pruneaux (frais ou secs) sous forme de compote par exemple est un remède naturel efficace et l'effet est garanti : vous changerez la couche de bébé dans l'heure qui vient :)
 
  • ​​​​​​​✔ J'ai essuyé quelques échecs et des régressions. Pas de panique, c'est normal ! Dès qu'il apprenait quelque chose de nouveau (aka le quatre pattes à ses 8 mois, la marche à ses 14 mois, etc.), ou qu'il testait les limites (de la pesanteur, ou de ma patience ^^) il y avait souvent une répercussion sur son alimentation. Je revenais alors vers des légumes ou des recettes qu'il aimait, des fois je lui donnais de mon assiette et parfois même des snacks pendant la journée, le temps que la régression passe (en général, plus on bloque dessus, moins ça passe vite). Aucune raison de le gaver ou le forcer.
 


 Set de table
 et tapis protection de sol vous seront d'excellents alliés au quotidien !

Cet article vous a plu ? Découvrez mes articles les plus lus par les futurs parents :
 - Liste de naissance scandinave : les indispensables pour votre futur bébé
 - 
Accouchement sans péridurale : Témoignage du Danemark
 -
 Les essentiels à avoir dans votre valise de maternité
 - 
Bébé fait ses siestes dehors : avantages de cette méthode scandinave
 - Pics de croissance de bébé : un calendrier pour mieux les anticiper

 



Cet article a été écrit par Léa, maman française résidant au Danemark depuis 2014. Mariée à Mikkel, Danois, ils ont deux enfants : Mani (né en 2015) et Karl (né en 2018). Léa est passionnée par les formes d'éducation et de maternité à la danoise. C'est avec une forte envie de partager ces différences que Léa a créé Manipani en 2017. Manipani est une boutique enfant scandinave & un blog lifestyle scandinave. Inscrivez-vous à notre newsletter en bas de page pour recevoir et lire nos derniers articles ou trouver l'inspiration sur notre page Instagram @boutiquemanipani.

À bientôt !

 


 

Nouveautés à découvrir